14 septembre 2011

fonctionnement d'un spatioport

Les Spatioports

 

Procédures d'atterrissage et de décollage

Seuls les pilotes, co-pilotes et personnes ayant déjà assisté depuis la passerelle à une telle manoeuvre les connaisses.

 

Taxes Portuaires

Si vous avez affaire à un spatioport de classe Stellaire ou Impériale, elles sont automatiquement déduites d'un de vos comptes en banque que vous devez obligatoirement fournir au contrôle durant les procédures d'arrivée et avant d'obtenir l'autorisation de vous poser. Ce type de spatioport est en effet présent sur des mondes ou les principales banques interstellaires ont de succursalles et la plupart des capitaines sensés disposent d'au moins un compte en banque pour les frais divers dans un établissement dont l'enseigne est répandue dans toute la galaxie.

Sur les spatioports de moindre importance, les taxes portuaires sont prélevées à l'atterrissage par un représentant des autorités locales. Il faut alors préciser combien de jours l'on compte rester sur la planète et payer d'avance.

Notez que sur les mondes contrôlés par des gouvernements peu scrupuleux ou des cartels du crime, les taxes portuaires peuvent s'avérer très très abusives mais qu'il est impossible d'y échapper sans se retrouver avec un délit d'évasion fiscale sur le dos au minimum, voire pire pour les mondes ou la seule loi appliquée est celle du blaster.

 

Taxe de Stationnement 

Elle est payable à la journée (une fraction de journée compte pour une journée complète). Elle peut aller de 10 à 150 crédits par jour selon l'importance du port et la fiscalité locale, voire plus. Sur quelques mondes dépourvus d'industrie hotelière destinée à une clientèle de spationautes désargentés, on ne voit aucune objection a ce que vous dormiez à bord de votre vaisseau. Pareil pour les endroits ou l'on aime guère les étrangers. Vous trouverez sur ce type de monde tous les commerces et débits de boisson nécessaires dans la zone portuaire, à des prix prohibitifs, et serez probablement accueillis à l'extérieur à coups de caillous.

La plupart des mondes ont cependant mis au point diverses astuces afin d'encourager l'équipage a profiter de l'hébergement local et à enrichir les petits commerçants. A titre d'exemple, on trouve des taxes d'entrée et de sortie du spatioport (10 à 30 crédits par passage et par personne, tous les commerces et tous les bars étant bien évidemment de l'autre coté du portail…), une majoration forfaitaire de la taxe portuaire (de 50 à 300 %) pour "nuisances inhérentes à un hébergement sur site", des forfaits spéciaux repas/boisson/lit dans certains établissements à proximité, des rabais auprès des mécaniciens du port sur recommandation de l'hotelier, etc… évidemment, les tenanciers du coin accordent des remises collectives très intéressantes aux équipages qui ont la gentillesse de débarquer en troupe pour vider leur bar et occuper ensuite toutes leurs chambres.

A l'opposé, les ports dela Borduredépourvus de service de sécurité adéquat tolèrent sans peine que l'on puisse laisser un homme de quart à bord pour éviter que le vaisseau tombe entre de mauvaises mains. Il y a même des ports particulièrement mal fréquentés ou l'on majore la taxe de stationnement si vous ne prenez pas cette précaution… 

 

Taxe de Maintenance

Elle est facultative mais il faut la payer d'avance pour en bénéficier. Tous les spatioports ne sont pas capable de fournir cette prestation. Cette taxe inclut les prestations suivantes :

- Vérification de base de l'extérieur du navire : présence de mynocks sur la coque, fissures ou rayonnements suspects etc… (sauf si un contrôle sanitaire vous a été imposé). Les frais de réparation éventuels restent à votre charge mais pas le diagnostic. 

- Remise à niveau de l'énergie et des consommables : dans la limite des stocks disponibles et jusqu'à concurrence de votre capacité maximale. Vous spécifiez le type de consommables souhaités (en fonction des espèces accueillies à bord) et on vous livre le tout dans les 24 heures. Si cela n'est pas possible, le prix à payer sera calculé au prorata de la livraison et la différence vous sera remboursée.

Calcul de la taxe de maintenance : Taxe de Base (varie de 10 à 50 cr selon les ports) x nombre total de personnes à bord x nombre de journées de voyage (= de consommables utilisées)

Si par exemple le Millenium Falcon arrive sur Corellia après douze jours sans escale et seulement son équipage à bord, la remise à niveau sera de 10 crédits (taxe de base sur Corellia) x 2 (personnes embarquées) x 12 (jours de voyage depuis le dernier "plein") = 240 crédits.

Il s'agit bien évidemment de consommables de base : air recyclé, filtres standard, nourritture synthétique assimilable par de nombreuses espèces etc… si vous voulez quelque chose d'un peu moins spartiate et fonctionnel, doublez le prix de la taxe de base. Si enfin vous ne voulez que des articles luxueux ou haut de gamme, quadruplez la taxe de base.

La Taxede Base représente la fiscalité locale, la politique commerciale des autorités, l'isolement relatif du port mais aussi la facilité à obtenir en grandes quantités les consommables susceptibles d'être achetés par des équipages provenant de centaines de mondes différents. 

La remise à niveau de vos réserves d'énergie est incluse dansla Taxede Maintenance. Si vous possédez un système spécial (voir Ajouts) vous permettant de refaire le plein d'énergie vous-même, réduisez la valeur totale dela Taxede Maintenance de moitié puisque seuls les consommables vous seront facturés. 

Par contre, les navires de taille inférieure à la classe Corvette ne disposent pas normalement de systèmes permettant la fabrication ou le réapprovisionnement en consommables (ateliers à filtre, cultures hydroponiques, synthétiseurs d'eau et d'air…) et ce genre de système requiert énormément de place sur les navires capable de les accueillir et de les faire fonctionner.

 

 breathing10

 

Posté par mjstarwars à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]